Lorsque l'on débute un potager, on se pose rapidement la question de l'appauvrissement de sa terre. Cela paraît logique : On plante des légumes, les légumes absorbent les richesses du sol, à la fin de la saison la terre serait-elle donc... Vide ? Epuisée ? Comment faire alors pour l'enrichir ?

Au potager comme dans nos assiettes, l'ail a de nombreuses propriétés. Pour l'homme il est antioxydant, réduit la tension artérielle, améliore la digestion, ralentissent le vieillissement cellulaire... Et possède encore bien d'autres avantages !

Au potager, c'est un puissant antifongique naturel, un antiseptique et un insecticide. Pour profiter de ses vertus , il suffit d'en faire une décoction que l'on pourra pulvériser sur ses plants à titre préventif ou bien curatif. D'une simplicité enfantine, à la portée de tous puisqu'il suffit d'avoir de l'eau et de l'ail à sa disposition, 100% naturel et finalement bien moins cher que d'utiliser des produits du commerce.

gousses d'ail

L'ortie est la pire ennemi des petites mains imprudentes, mais la meilleure amie du jardinier !

Elle fournit aux plantes un engrais naturel précieux qui les fortifie et les nourrit, mais elle se révèle également efficace sur les maladies fongiques. On la dit même redoutable contre les invasions d'insectes tels que les pucerons !

Evidemment, les branches d'orties sont à manipuler avec des gants car c'est une plante urticante. Sauf bien-sûr si comme mon grand-père vous avez des mains de jardiniers avec une peau qui ne craint plus rien ! Par ailleurs les jeunes plants d'orties ne piquent pas encore.

Bon à savoir on conseille souvent d'éviter de les récolter lorsqu'elles sont grainées, elles n'auraient pas la même efficacité. En revanche vous pouvez utiliser les tiges et les feuilles pour vos préparations sans vous embêter à trier tout ça.

orties