Le syrphe au potager


Voilà un précieux allié ! Ce petit insecte de la famille des mouches aux faux-airs de guêpe, d’abeille ou encore de bourdon selon les espèces peut parfois donner de petites frayeurs. A tort, puisqu’il est totalement inoffensif pour l’homme. Il ne pique pas, et ne viendra pas non plus vous embêter lors de vos pique-niques : Seules les fleurs l’intéressent.

Il a vraiment tout pour séduire le jardinier, puisque vous allez voir que ses actions sont nombreuses et très bénéfiques pour votre potager ! Un ami à accueillir à bras ouverts, et à protéger précieusement.

syrphe

Les actions des syrphes

Au stade juvénile, le syrphe est un carnassier qui ressemble à une chenille ou un asticot. Il s’intéresse tout particulièrement aux pucerons, d’ailleurs les femelles prennent soin de pondre leurs oeufs près d’une belle colonie. Une larve de syrphe peut décimer une celle-ci en quelques jours ! Elle s’attaquera aussi aux acariens ou aux aleurodes, des parasites souvent embêtants au jardin.

Le stade larvaire du syrphe dure une à deux semaines au cours desquelles il aura un appétit d’ogre. Il va ensuite se transformer en “pupe”, une sorte de cocon immobile. Ce stade dure généralement deux semaines avant que l’adulte n’en sorte.

Le syrphe adulte butine et pollinise les fleurs. Les femelles repèrent les plantes parasitées par des pucerons pour y pondre leur œuf. Au cours de sa vie, elle en pondra jusqu’à 1000, mais toujours un seul par endroit compte tenu de l’appétit dévorant de ses rejetons.

Reconnaître les syrphes

Il n’existe pas moins de 5000 espèces de syrphes. Ils ont différentes formes, différentes couleurs et motifs en fonction de l’espèce à laquelle ils appartiennent. Il est vrai que la ressemblance avec une abeille ou une petite guêpe peut être troublante sur un syrphe posé. Il faut dire que pour se protéger des prédateurs, celui-ci imite leur look : Qui aurait envie d’embêter une guêpe ?

Ainsi, souvent son corps est strié de jaune et de noir, et cela suffit à semer le trouble pour beaucoup d’entre nous ! Pourtant, contrairement aux guêpes le syrphe est totalement inoffensif, il ne pique pas. Les photographes l’apprécient d’ailleurs, car en plus d’être pacifique, il se laisse volontiers approcher.

En réalité il y a une astuce très simple pour reconnaître un syrphe : Ses déplacements. Il vole par a-coups très vifs, et sait parfaitement maîtriser le vol stationnaire entre deux déplacements. Ses petites ailes battent très rapidement pour maintenir l’insecte sur place. Un vrai petit colibri, qui n’émet aucun bourdonnement et semble glisser silencieusement dans l’air lorsqu’il avance.

syrphe

Protéger le syrphe

Vous l’aurez deviné, dans un jardin où les pesticides vont bon train, les insectes disparaissent. Les parasites et les bons.. Le rôle du jardinier est de maintenir un écosystème sain préserver l’équilibre de la faune. Personne ne veut d’un jardin vide de toute vie, ça n’a pas de sens, les insectes sont précieux. Grâce au syrphe vous luttez contre les parasites naturellement et vous gagnez aussi de précieux pollinisateurs pour une plus belle production.

Pour attirer les syrphes, plantez des fleurs ! Vous aurez aussi le plaisir d’y voir d’autres butineurs. Le syrphe apprécie certaines plantes en particulier : Les carottes sauvages, le fenouil, la bourrache, la phacélie.


7 Comments
  • Avatar
    David
    Posted at 15:17h, 26 août Répondre

    En fait, ils sont assez facile à différencier : déjà ils ont des yeux similaires à ceux des mouches et non comme ceux des guêpes et abeilles.
    Ensuite, ils sont moins effilés, avec un coup assez compact, et une taille pas du tout fine (le syrphe n’a pas une taille de guêpe).

    Quand à la façon de voler, ils volent à mon sens plus aisément que les abeilles, un peu à le façon des mouches d’ailleurs

    J’oublie également la position des ailes lorsqu’elles sont posées qui permet de les différencier.

    Pour conclure : au lieu de paniquer : apprendre et observer! 😉

    .

    • Avatar
      Any LEFEVRE
      Posted at 11:23h, 31 juillet Répondre

      oups, je croyais avoir une grosse guêpe qui me tournait autour sur la terrasse mais je pense plutôt à cet insecte à présent en lisant ici…, pff…dommage, je ne sais pas poster des photos pour confirmer ou pas…cordialement

  • Avatar
    Nathalie
    Posted at 11:01h, 10 août Répondre

    des p’tites bêtes efficaces et effectivement très photogéniques :))

  • Avatar
    Lys blanc
    Posted at 10:26h, 10 août Répondre

    J’en ai pas mal au jardin,et il faut souvent dire aux invités de ne pas en avoir peur.
    Bon dimanche.

  • Avatar
    Jardin-Moselle
    Posted at 21:59h, 09 août Répondre

    j’en ai aussi au jardin, et c’est vrai qu’elles ne font absolument aucun bruit en vol… c’est étonnant
    au jardin, elles apprécient beaucoup la giroflée arbustive et les marguerites
    Bon weekend

    • Avatar
      Jardin-Moselle
      Posted at 22:00h, 09 août Répondre

      oups on dit un syrphe!!! je pensait que c’était féminin!!!

  • Avatar
    Cécile
    Posted at 12:23h, 09 août Répondre

    Pas facile de les différencier! Merci pour ces infos!

Post A Comment