tomates délice du jardinier

10 conseils pour réussir son potager de balcon (partie 3)


Voici la suite et aussi la fin de ces trois articles visant à vous donner 10 conseils pour réussir (ou en tous cas pour améliorer) votre potager de balcon.

Ces 4 derniers conseils sont axés sur l’arrosage des plantes en pot. L’arrosage est vital pour nos plantations, d’autant plus que sur un balcon le soleil fait vite monter la température. Au mois d’aout j’ai tenu mon balcon arrosé absolument tous les soirs pour ne pas le voir dépérir !

Je vous donne des astuces pour économiser cette eau si précieuse pour récolter de bons légumes.

tomates délice du jardinier

7/ Récupérer de l’eau

L’eau de pluie

Si vous en avez la possibilité, récupérer l’eau de pluie vous épargnera de fréquents aller-retour de votre cuisine à votre balcon. Parfois c’est facile, il y a une gouttière et on peut y installer un récupérateur d’eau. Parfois il faut un peu d’imagination !

Le blog Pantesvertes.net propose notamment un bricolage très intéressant pour récupérer de l’eau de pluie grâce à une balconière et un jerrican.  N’hésitez pas à le visiter !

Pour ma part j’ai pris soin toute l’année de récupérer celle de mes nombreuses soucoupes pour avoir de quoi arroser et aussi pour soulager les pauvres racines de mes légumes inondés (quel curieux mois de juillet nous avons eu !).

IMG_9823

L’eau de cuisson

Quand je cuisine je fais rarement bouillir mes légumes, je préfère la cuisson à la vapeur. Dans un cas comme dans l’autre, récupérer les eaux de cuisson est très intéressant. D’une part c’est de l’eau qui ne finira pas dans l’évier, d’autre part elle est chargée de précieuses vitamines qui apporteront un peu de nourriture à vos plantations. Je n’ai jamais acheté aucun engrais pour mes plants de légumes, par contre je leur donne régulièrement des petits apports de ce type (je cuisine vraiment souvent à la vapeur).

Evidemment il faut laisser l’eau refroidir complètement avant de s’en servir pour arroser. Il faut aussi éviter d’essayer de la conserver plusieurs jours, elle pourrait tourner.

8/Pailler ses pots

On ne le répétera jamais assez, un jardin quel qu’il soit gagne énormément à être paillé. C’est encore plus vrai pour les plantes en pots, puisque la terre y sèche beaucoup plus vite et qu’un bon paillage permets bien-sûr de la retenir plus longtemps, diminuant la souffrance des plantes en plein été.

En se décomposant, le paillage va fournir gratuitement un peu d’engrais à vos plantations qui en auront bien besoin en fin de saison, lorsqu’elles auront épuisé les ressources de leur substrat.

N’hésitez pas à consulter mon article sur le paillage du potager !

pailler pots

 

 

 

9/ Arroser intelligemment

Lorsque l’on s’intéresse au jardinage, on apprend assez rapidement qu’il ne faut jamais arroser son jardin ou son balcon en plein été à 14h. A cette heure-ci l’eau va traverser un substrat brûlant et s’évaporer très rapidement, la plante n’aura pas le temps de l’assimiler correctement. Des efforts et de l’eau gaspillés !

Pour optimiser ses arrosages, on préférera arroser soit tôt le matin, soit le soir venu quand le soleil n’est plus agressif. Personnellement j’ai toujours préféré arroser le soir, en me disant que les plantes avaient toute la nuit et toute la matinée pour s’abreuver.

10/ Stocker de l’eau sur son balcon

Une autre raison pour laquelle il est important d’alléger un maximum le poids de ses plantations sur son balcon est qu’il est important d’y garder une réserve d’eau.

En plein été, les plantes sont dans un environnement très chaud. Une erreur commune est de remplir son arrosoir d’eau du robinet et d’arroser directement ses plantes avec, ce qui crée un choc thermique dû au contact entre l’eau très froide et les racines très chaudes et souvent affaiblies. Des coups de stress pour les plantes qu’il vaut mieux éviter autant que possible, or stocker son eau sur son balcon permet de l’avoir à la même température que celle de ses plantations et de ne pas perturber le système racinaire.

Le mieux étant de conserver cette eau dans un endroit fermé (jerrican) pour éviter que les moustiques ne s’en donnent à coeur joie, mais si vous n’avez qu’un arrosoir et que de toutes façons vous vous en servez quasiment tous les jours, ça ne posera pas trop de problèmes hormis un peu d’évaporation pendant la journée.

Ainsi s’achèvent cette série de conseils spécifiques au potager de balcon ! J’espère qu’elle vous aura été utile, si vous avez d’autres idées n’hésitez pas à les partager en commentaire.


4 Comments
  • Avatar
    David
    Posted at 12:52h, 21 novembre Répondre

    Pour l’eau de pluie, un collecteur, c’est assez simple à implanter.
    Et c’est vraiment utile.
    J’ai pas utilisé d’eau du robinet depuis que j’ai mis mon collecteur.
    Seule contrainte : prévoir un système de vidange pour la saison froide. (il y a des dérivation avec un mode été et hiver)

    Pour l’eau de cuisson, j’ai entendu aussi qu’on pouvais l’utiliser en désherbant (mais très chaude)

  • Avatar
    Romain-Tousaupotager.fr
    Posted at 23:38h, 17 novembre Répondre

    Salut,

    Oui octobre-novembre c’est la saison pour moi pour faire le plein de graines ! Je commande sur deux sites seulement à l’étranger, celui ci et http://solanaseeds.netfirms.com/. Leurs prix sont ultra compétitifs et on trouve bien plus de variétés (en France, les semenciers n’ont le droit de proposer que des variétés inscrites au catalogue officiel, soit très peu).

    Pour les frais de port, il faut compter 3$ sur Solana avec une livraison en 15 jours à peu près (Canada) et Nicky c’est 3.9£ à chacune de mes commandes livrés en une semaine environ. Donc pas plus cher que chez nous !

    Les tomates ne sont semées qu’au 15 mars 🙂

    A bientôt,
    Romain.

  • Avatar
    Romain-Tousaupotager.fr
    Posted at 12:29h, 16 novembre Répondre

    Bonjour Cindy,

    Je me suis renseigné pour les toms retombantes et j’ai trouvé un site qui en commercialise pas mal : http://www.nickys-nursery.co.uk/garden-shop/seeds/tomato-seeds-a-to-z/

    Voilà les variétés adaptées que j’ai trouvé :
    Rambling Gold Stripe
    Tambling Junior Yellow
    Tambling jester
    Tambling Tigress
    Tambling Tom Yellow
    Tambling Tom Red

    Il me semble que ces variétés sont des non-hybrides donc tu peux récupérer les graines, mais il y a des doutes sur Tambling Tom Red. Bon de mon côté il faut que je résiste mais je sens que je vais craquer pour ces variétés d’ici la saison prochaine.. En plus ils offrent un sachet quand on dépasse les 10£ donc je prendrais bien leur mélange de poivrons Mini bell. Incorrigible…

    Désolé pour la tentation 🙂

    A bientôt,
    Romain.

    • Avatar
      Cindy - Semer à la Folie
      Posted at 13:02h, 17 novembre Répondre

      Salut Romain, dis-donc tu es déjà prêt pour l’année prochaine 😉 Merci pour ces variétés que j’ai hâte de découvrir. Je ne connaissais pas ce site, c’est vrai qu’instinctivement je visite plutôt des sites français mais après tout si les frais de port sont raisonnables autant profiter d’un plus large choix de variétés !
      Je n’ai pas encore pensé à ce que j’allais cultiver l’année prochaine mais c’est toi qui a raison, il faut s’y prendre tôt, surtout si tu commences à semer dès le mois de janvier ! Merci pour le rappel et à bientôt 🙂

Post A Comment