10 conseils pour réussir son potager de balcon (partie 1)


Avoir un balcon permet déjà de goûter au plaisir de récolter ses propres légumes frais sans produits chimiques. J’en avais rêvé pendant des mois, et nous avons fini par emménager dans un appartement qui nous le permettait : Un balcon modeste, certes, mais exposé sud afin d’avoir le plus de lumière possible. A partir de là, il n’y avait plus qu’à se retrousser les manches !

Totalement débutante en matière de potager, j’ai énormément appris lors de cette première année de jardinage sur mon balcon. Je tiens vous faire part dans cet article des 3 premiers points qui me paraissent les plus importants pour s’assurer de récolter des légumes, mais aussi pour le faire sans se ruiner ! On ne dirait pas, mais cela peut devenir une véritable dépense si l’on ne fait pas attention.

Ceci est donc la première partie, mes 3 premiers conseils.

 

Les débuts de mon balcon potager

Les débuts de mon balcon potager

1/ Bien s’informer avant de se lancer

Pour mettre toutes les chances de votre côté je ne saurais que trop vous conseiller de vous renseigner bien avant le printemps afin de savoir déjà à l’avance ce que vous allez cultiver, et comment.

Avant de me lancer, j’ai notamment dévoré un petit livre qui m’a beaucoup plu et que je vous recommande chaudement si vous êtes dans le même cas que moi, à savoir le lancement d’un potager de balcon pour la première année. Il vous expliquera comment vous occuper de chaque légume : Profondeur du pot, exposition, variétés intéressantes.. Une vraie mine d’informations ! Grâce à lui j’ai pu imaginer mon potager bien avant de le créer, ce qui m’a laissé le temps d’acquérir le matériel nécessaire. Il s’agit de cet ouvrage : Un potager sur mon balcon que vous verrez très bien noté sur Amazon, et à juste titre.
.

2/ Ne pas se ruiner en pots et soucoupes

Les pots en plastiques sont beaucoup plus chers que ce que j’aurais cru. Pour des légumes en pot on a souvent besoin de contenants profonds et larges, et les prix sont vraiment rédhibitoires en jardinerie. A moins de vouloir faire un potager superbe avec des pots de grande qualité (qui vous reviendront très cher) il est intéressant de se pencher sur des solutions alternatives. Moi je me suis dis que j’allais acheter tous les ans un ou deux jolis pots pour avoir à terme un potager esthétique. Et pour mes autres légumes, voici mes astuces !

 

Comment se procurer des pots à faible coût ?

  • En passant par un ami qui a un jardin, et qui du coup aura peut-être quelques pots en plastiques de côté pour vous (ceux dans lesquels il a acheté ses plantes) Ce ne sont pas les plus esthétiques mais ça fait bien le job !
  • En regardant sur les sites de petites annonces
  • Ou encore mieux, en faisant le tour de votre jardinerie : Il n’est pas rare que celle-ci jette des dizaines de pots lorsque les plantes n’ont pas survécu ou qu’elles ont été rempoté dans des pots plus jolis. Vous pouvez facilement récupérer des pots de fleurs gratuits si vous les trouvez ! Ils sont généralement derrière le magasins, dans les conteneurs.
  • En les fabriquant à l’aide de matériaux de récupération (bouteilles, boites, boites de conserve…)

 

pot bouteille

Jeune plant de courgette en bouteille !

Comment avoir des soucoupes pas chères ?

Il est malheureusement difficile de se procurer des soucoupes de grande taille pour les plus gros pots sans passer par l’achat en magasin. On peut parfois en trouver des moins chères dans les magasins discount (j’ai vu des soucoupes à 6 ou 7€ en jardinerie, je trouve ça hors de prix).

Pour les pots de  taille modeste, c’est vraiment très laid mais ça marche très bien, on peut récupérer les barquettes de produits alimentaires de grande surface (typiquement les caissettes de viande bien nettoyées).

 

3/Investir dans une mini-serre chauffante

Un achat que j’ai trouvé vraiment malin et que l’on va conserver d’une année sur l’autre ! La mini-serre chauffante vous permet de commencer vos semis bien avant l’heure puisque vos jeunes plantes seront bien au chaud dans votre appartement. Lorsque les températures seront plus douces, ce sont des plants déjà robustes que vous pourrez alors sortir. Vous pourrez ainsi récolter vos légumes le plus tôt possible.

 

Mini Serre

Ma mini-serre bien remplie en début de saison !

 

Au delà de ça, j’ai trouvé ça vraiment très plaisant de voir ses graines germer et se développer, c’est extrêmement impressionnant sous serre chauffante car ça va à une vitesse incroyable. On peut presque les voir bouger !

Voici la mienne, offerte par mon partenaire Growshops :

 

J’espère que ces trois premiers conseils vous seront utiles, j’ai préféré diviser mes articles pour que ça ne vous fasse pas trop de lecture d’un coup, je sais que les internautes sont pressés 🙂

Et vous, vous avez des idées pour réussir son potager en pots ?

Moi je m’occupe de la suite et je vous dis à très vite pour les prochains conseils pour commencer un potager de balcon !


5 Comments
  • Pingback:Blogs plein d’astuces pour son potager de balcon
    Posted at 14:06h, 15 juillet Répondre

    […] conseils pour réussir son potager de balcon- parties 1, 2 et […]

  • Pingback:Blogs plein d’astuces pour son potager de balcon | Échos verts
    Posted at 13:08h, 17 février Répondre

    […] conseils pour réussir son potager de balcon- parties 1, 2 et […]

  • Avatar
    sandra
    Posted at 18:03h, 30 octobre Répondre

    merci pour tous ces bons conseils moi qui ait un balcon je vais prendre note!

  • Avatar
    David
    Posted at 11:37h, 29 octobre Répondre

    Pour les soucoupes, je réutilise les couvercles de type nutella.
    C’est de taille assez importante pour un grand nombre de pot, et comme c’est en plastique un peu travaillé, c’est pas totalement moche.

    Le top est que j’utilise une marque concurrente (en bio) et le couvercle est un peu couleur marron/beige, ce qui va parfaitement bien avec les pots en terre. 🙂

Post A Comment