orvet potager

L’orvet au potager


Un serpent dans mon jardin ? Pas de panique, c’est peut-être un gentil orvet, qui n’appartient pas à la grande famille des serpents, mais bien à celle des lézards.

Chaque année, de nombreux orvets sont tués par des jardiniers qui ne connaissent pas cet animal, qu’ils imaginent dangereux pour eux, leur famille ou leurs animaux de compagnie. Pourtant, l’orvet est loin d’être un danger, c’est un lézard sans pattes tout à fait inoffensif qui ne mord pas et qui n’a d’ailleurs pas de venin. Les enfants les plus téméraires aiment d’ailleurs beaucoup les manipuler, mais doivent faire très attention à ne pas les blesser !

De plus, il est interdit de les tuer, cette espèce menacée par l’Homme est protégée.

Pour moi, peu de chances d’en rencontrer sur mon balcon ! Mais j’en ai croisé un en me promenant en forêt, alors ça m’a donné envie de vous en parler.

orvet

Reconnaître l’orvet

Au premier coup d’œil on croirait voir un serpent : Pouvant atteindre une longueur de 50cm, l’orvet est dépourvu de pattes. Mais en y regardant de plus près, on remarque tout de même des différences :

  • Des écailles grises ou brunes identiques sur l’ensemble du corps, avec parfois une ligne noire s’il s’agit d’une femelle. Les serpents ont pour leur part des écailles différentes sur le ventre et sur le dos.
  • L’œil n’est pas fixe comme celui des serpents, il est pourvu d’une paupière mobile. Les orvets peuvent donc cligner des yeux.
  • La queue, comme celle des lézards, se détache si l’animal est en danger. Elle repoussera par la suite. Pour cette particularité, il est surnommé le serpent de verre.
  • Peu craintif, il ne s’enfuit pas forcément à votre approche et peut très bien se laisser observer sans bouger tant que l’on ne cherche pas à le toucher. Les serpents sont beaucoup plus sensibles aux vibrations et prennent la fuite si vous tapez du pied sur le sol.

tête orvet

L’orvet au potager

Ne cherchez pas à faire fuir les orvets de votre potager ! Si vous en avez, c’est une chance pour vous.

Il ne fera aucun mal à vos plantations puisque totalement carnivore, en revanche il vous débarrassera avec plaisir des limaces qui peuvent, elles, se régaler avec vos salades. Il ne fera pas non plus le difficile avec les escargots ou encore les chenilles, qui font aussi partie de ses proies préférées.

Fouisseur, il aère le sol par ses galeries, lorsqu’il cherche à se nourrir de vers de terre, même s’il préfère utiliser les galeries déjà existantes qui peuvent avoir été faites par de petits rongeurs.

Pour se protéger, il appréciera la présence d’un tas de compost. Il y recherche l’humidité, mais aussi la nourriture puisqu’il y trouvera de nombreux insectes et gastéropodes. Il pourra même s’y installer pour hiverner (période de repos total durant plusieurs semaines).

On peut aussi laisser un morceau de terrain en friche, car ils apprécient les herbes hautes.

orvet potager

Un animal menacé

S’il est interdit de tuer les orvets, nombreux sont ceux qui ne connaissent pas son existence et qui le détruisent sans réfléchir.

En dehors de ce manque d’informations, l’orvet est aussi victime comme beaucoup d’animaux de l’usage des pesticides en agriculture. Même s’ils ne se nourrissent pas de végétaux traités, c’est le cas des animaux qu’ils mangent. C’est malheureusement ainsi que disparaît cet être fragile de certaines régions.

Une raison supplémentaire de bannir pesticides et insecticides de son potager !


14 Comments
  • Avatar
    Ina Vanne
    Posted at 14:25h, 22 juin Répondre

    Depuis 3 ans dans le jardin.
    Viens DE trouver dans Composteur DU jardin
    des bébé, enfouis sous de l’herbe, jais
    re couverte aussitôt, Je vais leur mettre des
    Escargots etc.

  • Avatar
    Dumont
    Posted at 08:01h, 20 avril Répondre

    Ça fait deux ans que j’en croise un dans ma serre. Il n’est pas peureux et se laisse admirer pendant qu’il se promène en cette période de printemps. J’ignore si il passe toute l’année sur place ou si il sort, il en a la possibilité en creusant son passage sous les parois. Avez-vous une idée ? J’avoue ma méconnaissance sur sa vie comportementale.

  • Avatar
    eryck
    Posted at 14:02h, 09 juin Répondre

    merci c’est tres cool car j’en ai trouver un hier soir et je l’ai mis dans une boite mais je ne s’aivait pas
    qu’il falait mouller sa cage

    • Avatar
      Cindy - Semer à la Folie
      Posted at 16:03h, 09 juin Répondre

      Je n’ai pas tout compris, mais ce pauvre orvet n’a rien à faire dans une boite, protège le en lui rendant sa liberté !

      • Avatar
        Nadine Ehret
        Posted at 10:06h, 21 septembre Répondre

        Bien d’accord avec vous. De quel droit faire prisonnier un animal quel qu’il soit. Sa place est dans la nature pas dans une boîte. Rien ne nous appartient nous ne sommes que locataire sur cette terre

  • Avatar
    Charles
    Posted at 16:22h, 29 novembre Répondre

    Bonjour
    J en ai beaucoup dans mon terrain situé dans la Loire , il faut dire que je les bichonnent en laissant de petits tas d’herbes . Beaucoup de vipères aussi mais la je régule leur population car ça peut devenir dangereux quand elles sont surprises . Merci pour toutes les astuces regroupées dans le blog

  • Avatar
    Cécile
    Posted at 15:39h, 16 septembre Répondre

    Orvet ou serpent, chez moi ils peuvent vivre en paix. Tu fais bien de faire un article qui explique qu’il est inoffensif ^^

  • Avatar
    Pépite
    Posted at 22:28h, 15 septembre Répondre

    J’en voyais encore beaucoup en Lorraine a une époque mais ce n’est plus le cas actuellement. En tout cas en Auvergne il y a beaucoup de vipères 🙂

  • Avatar
    milkinise
    Posted at 20:09h, 08 septembre Répondre

    Merci pour cette information très intéressante
    Je crois que je ne serai pas beaucoup plus téméraires que les autres, je m’enfuirai LOL
    Mais bon, pour le moment je n’en ai jamais rencontré dans mon jardin
    Bises
    Annelise

  • Avatar
    Kakou
    Posted at 21:06h, 06 septembre Répondre

    Jamais croisé cette bête là dans mon jardin ! Merci pour ces précisions sur cet animal
    Bisous

  • Avatar
    Jardin-Moselle
    Posted at 10:32h, 05 septembre Répondre

    Je connait très bien…. zomme surtout, il les aime beaucoup
    on en a trouver un près du tas de bois en Aout, zomme l’a pris dans sa main pour le montrer aux enfants qui étaient dans le trampoline puis il l’a remis en liberté… depuis on essaye de le revoir mais je crois qu’il a compris et se cache bien!!!

    par contre merci pour ton article car je ne savais pas du tout qu’il était lui aussi protégé!!!
    si ça continue comme cela tous les animaux que l’on côtoie serons menacé!!!!
    bonne journée

  • Avatar
    David
    Posted at 10:13h, 05 septembre Répondre

    C’est marrant, j’en ai croisé il y a quelques semaines en me promenant en forêt.
    Ça m’a surpris, j’en avais pas vu depuis 15 ans…

    Par contre, j’ai engueulé le toutou, qui lui commence par le renifler (si c’est un vrai serpent, ça aurait été très c**).

    Sinon, je savais qu’il était utile au potager, mais je ne savais pas ce qu’il faisait précisément. merci!

  • Avatar
    therese
    Posted at 09:44h, 05 septembre Répondre

    Pas de problême pour moi , je n’y toucherais pas , si je le vois je me sauve!!!!Merci pour tout ces conseils
    Bonne fin de semaine.

  • Avatar
    nouf wonderland
    Posted at 19:55h, 04 septembre Répondre

    ahhhhh, cette forme comme un serpent me fait super peur !!!! rien qu’en regardant tes photos j’en ai la chaire de poule. Je n’aurais pas l’idée de les tuer, je m’enfuierais à toutes jambes si j’en croise un ^^ par contre, je ne savais pas que c’était utile au jardin; merci pour l’info

Post A Reply to Charles Cancel Reply