Ollas, Oyas, l’arrosage facilité


Que sont les poteries d’arrosage ?

Il s’agit de poteries faites à la main pouvant contenir une certaine quantité d’eau, qui se diffusera lentement dans le substrat. Oyas est une marque déposée, et Ollas est le nom communément utilisé pour les désigner. Les deux marques principales en France sont Oyas (une coopérative de potiers français) et Ollas Lutton (une famille de potiers). Il en existe d’autres, mais elles sont plus difficiles à trouver en ligne pour les particuliers qui n’ont pas de point de vente à proximité de chez-eux.

Il existe deux types de poteries d’arrosage :
-Celles qui s’enterrent.
-Celles qui se plantent (ci-contre un exemple de Oyas à planter)
Dans le cas de nos plantes d’intérieur, les poteries à planter sont les plus adaptées, car les autres prendraient trop de place dans le substrat au détriment des racines. Les poteries à enterrer sont mieux pour le jardin et très appréciées au potager, car elles réduisent les arrosages et les rend beaucoup plus efficaces.

Le principe

Pour des plantes d’intérieur on plante la poterie sur le bord du pot en enfonçant le cône micro-poreux jusqu’au bout. Au jardin, on enterre toute la poterie et on ne laisse dépasser que leur ouverture.
On remplit le réservoir avec de l’eau d’arrosage, celle-ci pouvant contenir de l’engrais liquide si la plante en a besoin : Il se diffusera en même temps que l’eau.
La plante puise l’humidité du terreau, lui-même va absorber l’eau de la poterie. Tant qu’il y a de l’eau dans la poterie, le terreau est maintenu avec un degré d’humidité optimal et la plante peut boire selon ses besoins.

En extérieur, on compte généralement une poterie de 25cm pour un carré de 1m de côté, en la plaçant bien sûr au centre de celui-ci.

Pour quelles plantes ?

Les légumes du potager apprécient tous la présence d’une poterie à proximité de leurs racines.

À la maison, de nombreuses plantes tropicales souffrent des erreurs d’arrosage de leur propriétaire. Parfois les conditions varient rapidement (chaleur soudaine, développement de nouvelles feuilles demandant plus de ressources, sécheresse de l’air…) et l’absence d’un arrosage adapté freine la croissance de nos plantes.
Avec ces poteries, il n’est plus possible de sur-arroser, ni d’attendre trop longtemps : Il suffit de veiller à ce qu’il y ait constamment de l’eau dans le réservoir.
Ce système est idéal pour les plantes qui ont un besoin d’humidité permanent : Les Calatheas et leurs cousines Marantas, la plupart des Alocasias, les Monsteras, les Caladiums, les Hibiscus tropicaux, le Caféier, le Fittonia…

On évitera en revanche d’attribuer ce système aux plantes qui ont besoin d’une période régulière de sécheresse de leur substrat pour leur bien-être :
Les plantes succulentes, les Peperomias, les Pileas, les Ficus, les Bégonias… Ne seront pas les meilleurs choix dans la plupart des cas.

Avantages des poteries d’arrosage :

  • Nous n’avons plus à nous poser de questions pour arroser correctement, c’est la poterie qui adapte la quantité d’eau distribuée à l’humidité du substrat. Ces poteries sont un vrai plus pour les plantes sensibles.
  • Il est fréquemment observé que les plantes sont plus belles et plus fortes, car leur hydratation est optimale en toutes circonstances.
  • L’eau est économisée, car elle est utilisée à 100% alors qu’on en perd une partie dans la soucoupe avec l’arrosage traditionnel, ou dans les profondeurs de la terre dans le cas du jardin.
  • La plante est autonome plus longtemps (la durée varie selon les conditions climatiques et les plantes), ce qui permet de s’absenter sans avoir besoin d’une autre personne pour venir arroser. En cas d’absence prolongée, la personne doit juste remplir la poterie sans risque de sur-arroser.
  • Dans le cas des poteries à enterrer (ci-contre un Ollas Lutton) la surface nest plus irriguée, ce qui limite le développement des adventices.

Inconvénients

  • Fabriquées à la main, les poteries d’arrosage ont souvent un coût plus élevé que d’autres systèmes d’arrosage par goutte à goutte. Compter entre 12 et 16€ pour une poterie à planter d’une trentaine de centilitres, et entre 15 et 25€ la poterie à enterrer au jardin (plusieurs litres de contenance). Selon les cas, équiper toutes ses plantes peut représenter un investissement inenvisageable.
  • Le diamètre de la poterie reste relativement important, il peut être difficile de la caser dans le pot d’une plante qui utilise beaucoup de surface au sol. 
  • Dans le cas des poteries à enterrer, il faudra les déterrer pour l’hiver si les températures descendent sous -10°c.

Où trouver des poteries d’arrosage ?

Certaines jardineries en proposent, mais elles sont encore rares et référencent plus facilement les poteries à enterrer, comme les Harpea (cylindriques).-Certains potiers indépendant peuvent aussi en créer. On peut également les commander sur Internet via des sites tels que  :

Le délai d’attente est parfois important si les poteries sont créées à la demande.

💧 Utilisez-vous des poteries d’arrosage pour vos plantes d’intérieur ?


1 Comment
  • Avatar
    Valérie
    Posted at 21:30h, 07 juin Répondre

    J’utilise une ollas dans mon potager surélevé et j’en suis très satisfaite. Mes plantes prospèrent beaucoup mieux depuis que je l’utilise. Je ne connaissais pas encore le système “à planter”, mais je le trouve également très intéressant.
    Amicalement
    Valérie

Post A Comment