souci orange

Le souci officinal


J’inaugure une nouvelle section de Semer à la folie avec cette première fiche de culture dédiée aux fleurs. C’est donc le souci officinal qui ouvre la marche puisque je crois que c’est la seule fleur que j’ai cultivé sur mon balcon l’année dernière. Cette année, les œillets d’inde, les zinnias et le tournesol Teddy Bear sont expérimentés ! Nous verrons dans quelques temps ce que cela donnera.

Le souci officinal est une plante facile à cultiver, qui est une alliée de choix au potager. Ses jolies fleurs et boutons sont comestibles et décoreront vos salades en plus de votre jardin. Elles protègent les autres plantations des pucerons, des nématodes ou encore des doryphores. Elles attirent les insectes pollinisateurs et ont l’avantage de fleurir pendant toute la belle saison, de nouvelles fleurs venant sans cesse remplacer les anciennes.

Sa vie se termine aux premières gelées, elle peut se resemer toute seule ou bien carrément repartir de son pied au printemps suivant (mais pour cela il faut que l’hiver soit doux ou qu’elles soient protégées).

IMG_0262

Semer le souci officinal

C’est la façon la plus simple d’obtenir de jolis plants. Le semis du souci est d’une facilité enfantine et les fleurs poussent très vite ! On peut le pratiques de mars à mai selon les climats, le mieux est de le faire directement en pleine terre (mais pour avoir testé en intérieur, ça fonctionne aussi très bien).

En semant à l’extérieur j’ai remarqué que même si j’avais semé un peu trop tôt pour ma région, les graines ont juste attendu les beaux jours pour lever. Il suffit de maintenir la terre humide et de laisser faire la nature (ne pas trop enterrer les graines pour une bonne levée). Si besoin, éclaircir les plantules.

Semis soucis

Soucis

Cultiver le semis officinal

Besoins spécifiques

Pas très exigeant, le souci se contente d’un mélange de terre de jardin et de terreau, ou même de 100% terreau si vous n’avez qu’un balcon. Il aime le soleil ou la mi-ombre. En plein soleil et en plein été, selon votre région il faudra faire attention à ne pas laisser sécher la terre, sinon il pourrait bien brûler. Un paillage sera le bienvenu pour vous y aider et pour que la terre ne se compacte pas trop.

Les fleurs fanées peuvent être coupées au fur et à mesure pour renouveler plus vite la floraison.

C’est à peu près tout pour garder de beaux soucis tout l’été ! Pas besoin d’engrais ni de compost pour une belle floraison. Pour être honnête je ne m’en suis quasiment pas occupée sauf en période de fortes chaleurs, ils font très bien leur vie tous seuls.

bouton de souci

Bouton de souci

Principales sensibilités

Le souci est un costaud, hormis la sécheresse prolongée il ne craint pas grand chose. Il peut être parasité mais c’est en général pour cela qu’on le plante : En s’attaquant à lui, les pucerons laissent les autres plantes tranquilles. Du coup, personnellement je laisse faire, puisque dans les deux cas ça me convient.

Attention à l’oïdim qui peut par contre se développer en période de fortes chaleurs.

Le souci en pot

On peut sans problèmes cultiver cette fleur en pot ou en jardinières (pas besoin de pots très gros, elle se contente de peu). Elle peut aussi être mélangé à d’autres plantations car elle semble toujours bien tolérée (Elle est particulièrement appréciée par le poivron). Comme pour toutes les plantes en pot il faudra surveiller l’arrosage car la terre y sèche très vite.

Reproduire le souci officinal

Si vous laissez les fleurs sécher, vous aurez de nombreuses graines à récolter (attendre qu’elles soient bien sèches pour les récupérer). Si vous ne récoltez pas ces graines il y a de grandes chances pour que le vend les disperse au jardin et que de nouvelles plantes apparaissent d’elles-mêmes l’année suivante.

Si l’hiver est suffisamment doux, vous pouvez aussi voir vos plantes repartir au printemps, comme ça a été le cas pour moi.

reprise soucis

Au printemps, le souci peut repartir

D’autres fleurs sympa à cultiver ? Vous pouvez consulter mon article intitulé Des fleurs au potager.


4 Comments
  • Avatar
    David
    Posted at 21:16h, 23 mai Répondre

    Le truc sympa du soucis, c’est qu’il n’y a pas besoin de le ressemer! ^^

  • Avatar
    Kakou
    Posted at 14:45h, 18 mai Répondre

    Une plante que j’aime beaucoup et que j’utilise en cosmétique !
    Bisous

  • Avatar
    therese
    Posted at 09:11h, 16 mai Répondre

    Cette Année pour la premiére fois j’ai semer cette jolie plante des grand mère . j’ai fait quelques potées en mélange
    Douw week end.

  • Avatar
    milkinise
    Posted at 20:49h, 15 mai Répondre

    J’en avais semé l’année dernière. Il faut que j’en remette cette année
    ça fleurit bien le potager et comme tu le dis, c’est pas contraignant du tout comme culture
    Bises
    Annelise

Post A Comment