Le fraisier


Les fraisiers sont des plantes faciles et très plaisantes à cultiver. Du moment qu’ils ont du soleil, ils ne demandent pas grand chose ! Ils résistent à beaucoup d’erreurs de culture, au gel, et nous récompensent avec de délicieux fruits.

Quelle est la différence entre un fraisier remontant et un non-remontant ? Ce sont les deux grandes catégories de fraisiers : Les remontants donnent plusieurs récoltes, on en a du printemps jusqu’aux gelées. A l’inverse,  les non-remontants donnent un seul cycle de production de deux à trois semaines en général.  Il est intéressant d’avoir plusieurs variétés pour profiter de fraises pendant toute la saison.

Parmi les variétés les plus connues, on trouve la Gariguette et ses fruits allongés si parfumés, la Charlotte qui présente des fruits plus charnus, la Mara des bois, l’Annabelle… Et même une variété à fruits blancs (je ne sais pas vous, mais moi je ne m’y fais pas à celle-là !). Cette année, je me lance dans la Gentonova.

belles fraises

Semer les fraisiers

Il est rare de semer les fraisiers, il est beaucoup plus pratique de les acheter en petits godets prêts à repiquer. Cependant le semis reste une technique tout à fait possible bien que plus longue.  Il est conseillé de laisser les graines patienter 15 jours au moins dans le réfrigérateur pour améliorer le taux de germination.

On peut semer au mois de février ou mars sous mini-serre chauffante, un petit semoir sera d’une aide précieuse pour plus de précision (les graines sont vraiment minuscules). Ne pas les enterrer mais les semer en surface et recouvrir d’une petite couche de terreau ajoutée en pluie par dessus le semis.

Les plantules peuvent apparaître au bout d’une semaine si le semis est en mini-serre chauffée. Lorsqu’elles ont 4 ou 5 feuilles on peut les repiquer en godets (ou en pleine terre selon la saison).

fraisier charlotte

Cultiver les fraisiers

Besoins spécifiques

Tout le monde peut cultiver cette plante, qui se contentera même d’un rebord de fenêtre pour prospérer. Elle aime les sols riches (un peu de compost sera le bienvenus), le soleil, et un arrosage plutôt régulier mais pas excessif.

On peut planter les fraisiers au printemps, mais c’est en les plantant à l’automne que l’on obtient les plus belles récoltes (c’est une plante rustique qui ne craint pas beaucoup le gel). Ne pas enterrer le collet (le centre de la rosette formée par les feuilles), c’est important. Un paillage sera le bienvenu dès le printemps afin que les feuilles et les fruits ne soient pas en contact avec la terre humide.

Les deux premières années, supprimer sans hésiter les stolons (on les reconnaît facilement, ce sont des tiges beaucoup plus longues que les autres avec une nouvelle rosette de feuilles à son extrémité). Ils épuisent les plants. En revanche, la troisième année il est judicieux de les utiliser pour renouveler ses fraisiers.

Il est bon de savoir que l’on devrait en effet renouveler sa fraiseraie tous les trois ans car leur productivité va baisser de plus en plus. Attention à ne pas remettre vos nouveaux plants au même endroit que les précédents, le sol sera devenu trop pauvre pour les accueillir correctement.

Afin de favoriser la floraison,  il faut éviter d’arracher les fraises en laissant leur pédoncule sur la plante. Prendre soin de couper la tige juste au dessus de celui-ci avec l’ongle.

fraises en pot

Principales sensibilités

L’arrosage est un point à surveiller. J’ai déjà perdu des plants lors d’une absence de quelques jours en été, il est important de leur donner à boire très régulièrement lorsqu’il fait chaud. En revanche, trop d’eau peut favoriser les maladies fongiques et le pourrissement des racines. Beaucoup de jardiniers cultivent leurs fraisiers sur des buttes d’une vingtaine de centimètres de haut pour éviter cela.

Les fraisiers finissent très souvent par présenter des tâches pourpres sur les feuilles (c’est une maladie très fréquente, bêtement appelée “maladie des tâches pourpres”). Cela n’est pas très grave tant qu’elles sont peu nombreuses, elles ont tendance à apparaître à l’automne et disparaître au printemps. Essayer de limiter l’humidité, ne pas arroser le feuillage, installer un bon paillage pour protéger les plants.

Les oiseaux sont friands des fraises juteuses et parfumées. Il est possible de les protéger en étendant un filet au dessus d’elles (prendre soin de le maintenir surélevé pour qu’ils ne puissent pas les manger au travers des mailles).

En hiver les feuilles sèchent, les plants semblent mal en point. Il n’en est rien, il est tout à fait normal de voir beaucoup de feuilles mortes dans ses fraisiers à cette période de l’année. Tant que le coeur de la rosette est vert, les fraisiers sont simplement en dormance.

fraisiers en hiver

Le fraisier en pot

Le système racinaire du fraisier n’est pas très développé. Pour cette raison, cultiver ses fraisiers en pot est un vrai jeu d’enfant ! Une jardinière fait un contenant parfait, on peut facilement y mettre trois plants pour 50cm de long. Penser à mettre une couche drainante au fond du pot, comme par exemple des billes d’argile.

L’avantage de la culture en pot, c’est que de nombreux fruits vont pendre sur les côtés : C’est non seulement très joli, mais cela évite qu’ils ne traînent dans la terre mouillée et risquent de pourrir.

gento nova

Reproduire le fraisier

Le semis est la méthode la moins courante pour reproduire ses fraisiers. Les graines des fraises sont à l’extérieur du fruit, dans ce que l’on appelle les akènes (les points verts ou bruns qui recouvrent la fraise). On peut très bien les décoller avec une épingle, les rincer si besoin à l’aide d’un tamis très fin, les laisser sécher à l’air libre et les conserver ainsi jusqu’au semis.

Le plus simple est encore de marcotter ses plants à l’automne. Rien de sorcier, on choisit de beaux stolons, on les place dans un godet ou un pot sans les couper (laisser le nouveau pot près du pied mère) jusqu’à ce qu’il s’enracine solidement. On peut le maintenir en place à l’aide de petits arceaux en métal (Un morceau de fil de fer plié en épingle  cheveux fait très bien l’affaire). Lorsque le stolon semble bien enraciné, couper proprement la tige qui le relie au plant mère, et maintenir son substrat humide. Laisser le jeune fraisier dehors tout l’hiver, il pourra être repiqué au printemps.

Les fraises dans nos assiettes

Les vertus des fraises

Riches en antioxydants, anti-inflammatoires, en flavonoïdes, les fraises sont connues pour contribuer à la protection de l’organisme contre de nombreuses maladies : cancers, maladies cardio-vasculaires, maladie d’Alzheimer et problèmes d’articulation (arthrite..)

Elles contiennent de la vitamine C, qui renforce notre système immunitaire, calme le stress, maintient la jeunesse de la peau et trompe la fatigue. Il semblerait qu’elles contribuent aussi à la santé des yeux, et lutte contre le mauvais cholestérol.

fraisier maison

Cuisiner les fraises

Les fraises crues contiennent le plus de bienfaits, la cuisson leur faisant perdre beaucoup de leurs vertus. L’indémodable salade de fraises saupoudrées de sucre (ou pas) et accompagnée de crème chantilly fait le bonheur de petits et grands. On peut lui ajouter quelques feuilles de menthe ciselées et un filet de jus de citron pour changer de la version nature.

Il est très facile et délicieux d’improviser des verrines rapides de fraises avec un biscuit émietté, et un peu de yaourt agrémenté de miel.

Les amateurs de pâtisseries maison trouveront sans doute très plaisant de réaliser soi-même un fraisier, c’est un peu long mais pas si compliqué, promis !

La tarte aux fraises quant à elle est un dessert toujours très apprécié, synonyme de beaux jours et de gourmandise. En général on fait une crème pâtissière directement étalée sur la pâte à tarte cuite et l’on dispose des fraises fraîches par dessus. Pour changer, n’hésitez pas à vous tourner vers le cheescake aux fraises ! Je vous propose sur mon blog de cuisine un petit récapitulatif de mes recettes à base de fraises.

tarte aux fraises pierre hermé


Tags:
17 Comments
  • Pingback:Voici Comment Cultiver Et Récolter Des Fraises Bleues… Très Facile À Faire, Et Délicieux ! »
    Posted at 19:56h, 26 avril Répondre

    […] : semeralafolie – newchic – […]

  • Avatar
    Audrey Jeanne
    Posted at 04:59h, 22 avril Répondre

    je confirme que planter les fraisiers 3 par jardinière fonctionne très bien, je les ai conservé plusieurs années ainsi avec des plants remontants qui dormaient l’hivers et qui se réveillaient merveilleusement au printemps

  • Avatar
    Anne Le palec
    Posted at 14:51h, 22 janvier Répondre

    Il fait -10 degré, la terre est gelée. Qu’en est-il de mes plants de fraisiers semés au printemps dernier? J’avais quand même mis une couche de feuilles en prévision du froid….

  • Avatar
    Virginie
    Posted at 16:32h, 19 septembre Répondre

    Bonjour et merci pour votre article trè scomplet. Je tente la plantation de fraisiers cette année pour la première fois. Alors je me renseigne…

  • Avatar
    amelie
    Posted at 09:45h, 12 août Répondre

    je viens d acheter des fraisier que j ai mis en pot mais le soucis que j ai a chaque fois c est que je ne sais pas exactement l arrosage combien par semaine je les est mis sur un petit balcon qui est ensoleille de 9h a 12h et qui donne sur une route en ville j aimerais bien garder mes fraisier si quelqu un peut m aider merci

    • Avatar
      Cindy - Semer à la Folie
      Posted at 09:50h, 12 août Répondre

      Salut Amélie,
      Les fraisiers sont très expressifs ! Quand ils ont soif leur feuillage retombe. Cela t’aidera à te rendre compte de la fréquence à laquelle tu dois les arroser en fonction de ton climat 🙂

  • Avatar
    Karen
    Posted at 22:58h, 07 juillet Répondre

    Bonjour !
    Vos explications sont bien claires, c’est super !
    j’ai hâte de tenter l’expérience des fraises… en Guyane ! Beaucoup de soleil mais beaucoup d’humidité surtout 🙁
    J’ai une petite question : peut-on planter les fraises dans du terreau uniquement ?

  • Avatar
    patricia
    Posted at 20:26h, 30 juin Répondre

    je vais essayer de m’en planter en jardinière quel est la date pour m’en planter ? merci bisous

    • Avatar
      Cindy - Semer à la Folie
      Posted at 14:11h, 01 juillet Répondre

      Salut Patricia, la meilleure période pour planter les fraisiers est l’automne. Pour ma part, cet automne je les rempoterai dans les mêmes pots mais avec du terreau frais 🙂

      • Avatar
        patricia
        Posted at 14:39h, 01 juillet Répondre

        merci pour ta réponse, bisous bonne journée

  • Avatar
    Gwen
    Posted at 11:40h, 30 avril Répondre

    Bonjour et merci pour ces conseils; j’ai moi meme tenté les gento pour ma première plantation cette année. J’avais lu aussi que les fraisiers aimaient les sols plutot acides, j’ai donc essayé un amendement “maison” avec des aiguilles de pin.
    J’ai mis un filet au-dessus des plants (maintenu par une armature elle-aussi maison en osier) pour protéger des oiseaux. Il ne reste plus qu’à éloigner les limaces; j’accumule dès à présent des coquilles d’oeuf: qu’en pensez-vous?

    • Avatar
      Cindy - Semer à la Folie
      Posted at 18:41h, 30 avril Répondre

      Bonjour Gwen, tout ça me parait très bien (je ne savais pas pour les aiguilles de pin, bonne idée !). Pour les oiseaux c’est super, pour ce qui est des limaces je ne suis pas sûre que les coquilles d’oeuf soient très efficaces, à ma connaissance il n’y a malheureusement pas beaucoup de remèdes digne de ce nom contre elles.. J’ai entendu vaguement du sable, des cendres, mais les résultats sont quand-même très limités. Mais tu me diras si ça a fonctionné, je suis curieuse ! De toutes façons les coquilles d’oeuf ont des vertus pour les plantes, elles leur apportent de bonnes choses, limitent l’évaporation de l’eau et évitent aux fruits de tremper dans la boue par temps de pluie 🙂
      Sur mon balcon pas de limaces, mais beaucoup de pucerons et même sur mes fraisiers.. Quelle galère pour s’en débarrasser 🙁

  • Avatar
    milkinise
    Posted at 11:01h, 13 mars Répondre

    J’ai 3 sortes de fraisiers chez moi: garriguette, ciflorette et mara des bois. les deux dernières ont été plantées en fin de saison l’année dernière donc pas encore eu l’occasion d’y gouter
    Pour les garriguettes, c’est la 3ème année et le déménagement va bien tomber du coup (et oui, j’emmène mes fraisiers avec moi lol). Du coup je les mettrai en pot le temps de refaire un nouveau potager. Mais bon si tout se passe bien, c’est pour le début d’année prochaine!
    Je vais donc peut être pouvoir faire du potager cette année, contrairement à ce que je pensais. Mais pas autant que les années précédentes, je vais limiter
    Bises
    Annelise

    • Avatar
      Cindy - Semer à la Folie
      Posted at 22:56h, 14 mars Répondre

      Super tout ça ! Tu me diras ce que tu penses de tes nouvelles variétés. Mes parents cultivent les Mara des bois, bon goût bien sucré, mais leurs plants ne sont pas très productif (cela vient peut-être du terrain, ça fait un bail que les fraisiers sont là).
      Bon déménagement alors !

      • Avatar
        milkinise
        Posted at 20:54h, 15 mars Répondre

        Je ne pense pas que la mara des bois sont une variété très productive. Elle a l’avantage d’avoir le gout de fraise des bois.
        Quant au déménagement il est pas pour tout de suite.
        Bises
        Annelise

  • Avatar
    Kakou
    Posted at 14:59h, 12 mars Répondre

    L’année dernière on a du avoir 5 fraises …. ca craint .. Entre les oiseaux et les limaces pas évident d’avoir une belle récolte ! Bisous

    • Avatar
      Cindy - Semer à la Folie
      Posted at 22:58h, 14 mars Répondre

      Wow effectivement c’est pas lourd ! Chez mes parents ce sont les fortes pluies qui ont détruit beaucoup de fruits. Le terrain devenu très boueux a fait pourrir les fraises, pour couronner le tout elles étaient envahies de fourmis. Mais ils ont quand-même pu cueillir quelques beaux paniers, en tous cas j’espère que cette année sera meilleure pour les tiennes !

Post A Comment