Cuisiner les légumes du jardin


5 choses que j’aurais aimé que mes légumes me disent avant de les cuisiner

Avoir un jardin permet de manger des légumes plus souvent et sans arrière-pensée quant aux éventuels pesticides qui auraient été utilisés sur eux. Voici 5 astuces pour vous régaler, que j’ai apprises au fur et à mesure de mon avancée dans la cuisine et des cultures de mon potager de balcon.

Si vous êtes en panne d’inspiration cuisiner vos légumes, je vous invite à vous promener sur mon blog de cuisine qui contient maintenant plusieurs centaines d’idées !

Une cuisson douce :

Astuce 1: Adopte un mode de cuisson respectueux de tes produits frais, cultivés avec tant d’amour.

Rien de pire que des légumes agressés par des poêlées vives et beaucoup trop longues : Le goût n’est plus là, les bienfaits se sont envolés. Si vos légumes ne peuvent être mangés crus (c’est le meilleur pour la santé), privilégier la cuisson douce à la vapeur, le must diététique.

puree de butternut

Purée de courge Butternut vapeur

Gagner du temps:

On est tous pressés. On a tous des moments où non, on n’a pas le temps de cuisiner. En plus, à force d’y passer trop de temps on finit par perdre l’envie de faire des légumes.. Comment gagner du temps pour préparer les légumes du jardin ?

Astuce 2 : Ne nous épluche pas quand c’est possible.

Vous avez la chance immense de pouvoir manger des légumes que vous n’avez pas traité, alors n’épluchez ni vos carottes ni vos courgettes, ni vos pommes de terre lorsque la variété le permet. Gain de temps, gain de vitamines.

Astuce 3 : Fais nous cuire en entier

Au cuit vapeur il est beaucoup plus rapide de cuire les légumes en entier et de les couper ensuite, plutôt que l’inverse. Particulièrement pour les légumes difficiles à couper, comme les courges. Bien-sûr une courge entière n’entrera pas dans votre cuit-vapeur, mais plutôt que de la détaller en petit cubes (ce qui est long et fastidieux), il est pratique de couper un gros morceau, de le cuire, et de le découper ensuite. Ca marche également très bien avec l’aubergine, la courgette, le brocolis..

aubergine vapeur

Aubergine cuite entière à la vapeur, découpée en cubes, mélangée à du concentré de tomates et des épices. Simple et délicieux !

De jolies présentations :

Astuce 4 : Garde nos belles couleurs

Mes légumes changent de couleur après cuisson ! C’est le cas du brocolis, qui passe d’un joli vert à un affreux marronnasse peu ragoûtant. La première fois, ça fait bizarre ! C’est le cas aussi des petits pois, qui perdent de leur intensité, des épinards, bref.. De beaucoup de légumes verts, en fait, mais aussi d’autres produits qui font beaucoup moins envie. Du coup après cuisson, ce n’est pas facile de les faire manger au reste de la famille.. Pourtant le goût, lui, est bien là !

Il suffit d’une toute petite astuce pour conserver ses légumes avec leur belle couleur vive : Tout de suite après cuisson, les plonger dans un saladier d’eau froide additionnée de glaçons. Puis continuer la recette, une fois la couleur fixée elle devrait beaucoup mieux se conserver, même si le légume est réchauffé.

poêlée de brocolis

Ne pas se lasser

Astuce 5 : Varie les associations

Marre de toujours manger vos courgettes en gratin ? Variez vos façon de les préparer ! Variez leur mode de cuisson, associez-les avec d’autres légumes, abusez des épices et des aromates. Et bientôt, vous passerez du gratin de courgette noyé dans la béchamel (certes délicieux mais peu diététique) à un surprenant mais non moins succulent carpaccio de courgettes crues à la feta et au basilic.

Typiquement, quand j’en ai ras le bol d’un légume et que j’en ai encore pas mal sur les bras, je prépare une bonne soupe veloutée. Pas de bouillon industriel, juste du lait, de l’eau, une pomme de terre, un oignon, et notre fameux légume mal-aimé (ou pas, d’ailleurs, j’en prépare aussi et surtout pour me régaler !) à mijoter doucement jusqu’à ce que tout soit bien tendre. Un coup de mixer, sel, poivre, et parfois c’est tout. Parfois j’y ajoute une gourmandise (un peu de fromage frais ou des épices) mais ce n’est pas systématique.

velouté-celeri

Velouté de céleri-rave au chèvre, un régal

Cet article participe à l’événement inter-blogs “Les 5 choses que j’aurais aimé que l’on me dise avant de commencer mon potager” organisé par le blog PotagerDurable.
Pour découvrir ce qu’ont écrit les autres blogueurs, cliquez sur ce lien :
Voir la liste des articles participants.


Tags:
5 Comments
  • Pingback:Les articles des autres blogueurs sur le thème "Les 5 choses que j'aurais aimé que l'on me dise quand j'ai commencé mon potager" • PotagerDurable.com
    Posted at 19:48h, 22 juillet Répondre

    […] 5 choses que j’aurais aimé que mes légumes me disent avant de les cuisiner […]

  • Avatar
    milkinise
    Posted at 12:54h, 10 février Répondre

    Merci pour ces conseils, très intéressants
    Justement je suis en train de faire cuire mes carottes (enfin celles du supermarché) dans mon cuit vapeur
    C’est surtout bien pratique car pas besoin de surveiller!
    Cette année je ne sais pas si je ferai du potager. j’ai prévu de déménager mais je ne sais pas encore quand (j’ai pas encore trouvé la maison de mes rêves). Du coup pas envie de commencer pour tout laisser en plan ensuite. ça va me manquer!
    Bises
    Annelise

  • Avatar
    flo
    Posted at 16:52h, 02 février Répondre

    Bonjour
    merci pour ces bons conseils.Est-ce que la cocote pression peut être considérée comme un cuit vapeur?

    • Avatar
      Cindy - Semer à la Folie
      Posted at 19:17h, 02 février Répondre

      Bonjour Flo, sans être une spécialiste du tout il me semble que la cuisson au cuit-vapeur préserve les vitamines en raison d’une température très douce, ce qui n’est pas le cas de la cocotte. Ceci dit, la cocotte fait gagner du temps et permet de ne pas utiliser de matière grasse, c’est mieux que la poêle 🙂

  • Avatar
    Kakou
    Posted at 15:32h, 02 février Répondre

    Chouette article !
    Bisous

Post A Reply to Kakou Cancel Reply