Voici la suite et aussi la fin de ces trois articles visant à vous donner 10 conseils pour réussir (ou en tous cas pour améliorer) votre potager de balcon.

Ces 4 derniers conseils sont axés sur l'arrosage des plantes en pot. L'arrosage est vital pour nos plantations, d'autant plus que sur un balcon le soleil fait vite monter la température. Au mois d'aout j'ai tenu mon balcon arrosé absolument tous les soirs pour ne pas le voir dépérir !

Je vous donne des astuces pour économiser cette eau si précieuse pour récolter de bons légumes.

tomates délice du jardinier

Voici trois nouveaux conseils pour mettre toutes les chances de son côté avec la création de son balcon potager. Des petits trucs que j'ai pu apprendre ou constater à travers cette première année de jardinage en pots, qui a été faite de petits succès et aussi d'échecs assez cuisants qui me serviront de leçon pour l'année prochaine ^^.

Pour rappel j'ai publié la semaine dernière trois premiers conseils pour un potager de balcon réussi. Ce que je considère comme réussi, c'est évidemment de cueillir les légumes de sa production, ne pas se ruiner en dépenses inutiles, et aussi penser à la sécurité de ses installations.

Allons-y pour la suite, dans cette seconde partie nous allons nous pencher sur la question du poids de notre potager. Comment alléger un maximum son balcon potager ? 

haricot balcon

Avoir un balcon permet déjà de goûter au plaisir de récolter ses propres légumes frais sans produits chimiques. J'en avais rêvé pendant des mois, et nous avons fini par emménager dans un appartement qui nous le permettait : Un balcon modeste, certes, mais exposé sud afin d'avoir le plus de lumière possible. A partir de là, il n'y avait plus qu'à se retrousser les manches !

Totalement débutante en matière de potager, j'ai énormément appris lors de cette première année de jardinage sur mon balcon. Je tiens vous faire part dans cet article des 3 premiers points qui me paraissent les plus importants pour s'assurer de récolter des légumes, mais aussi pour le faire sans se ruiner ! On ne dirait pas, mais cela peut devenir une véritable dépense si l'on ne fait pas attention.

Ceci est donc la première partie, mes 3 premiers conseils.

  [caption id="attachment_661" align="aligncenter" width="300"]Les débuts de mon balcon potager Les débuts de mon balcon potager[/caption]

Un serpent dans mon jardin ? Pas de panique, c'est peut-être un gentil orvet, qui n'appartient pas à la grande famille des serpents, mais bien à celle des lézards. Chaque année, de nombreux orvets sont tués par des jardiniers qui ne connaissent pas cet animal, qu'ils imaginent dangereux pour eux, leur famille ou leurs animaux de compagnie. Pourtant, l'orvet est loin d'être un danger, c'est un lézard sans pattes tout à fait inoffensif qui ne mord pas et qui n'a d'ailleurs pas de venin. Les enfants les plus téméraires aiment d'ailleurs beaucoup les manipuler, mais doivent faire très attention à ne pas les blesser ! De plus, il est interdit de les tuer, cette espèce menacée par l'Homme est protégée. Pour moi, peu de chances d'en rencontrer sur mon balcon ! Mais j'en ai croisé un en me promenant en forêt, alors ça m'a donné envie de vous en parler.

orvet

Les fleurs de courgette sont connues pour être délicieuses en cuisine. Lorsque l'on dispose de plusieurs beaux plants de courgette il est facile d'aller en cueillir la quantité nécessaire à l'élaboration d'un plat juste avant de les cuisiner. Mais quand on a qu'un seul pied, ou quelques uns mais qui manquent de productivité, on obtient rarement assez de fleurs en même temps. Malheureusement une fois cueillies, les fleurs de courgette fanent rapidement, en quelques heures.  Impossible donc à première vue d'échelonner les récoltes sur plusieurs jours en gardant les premières fleurs au frais.. A moins que ?
Voilà un précieux allié ! Ce petit insecte de la famille des mouches aux faux-airs de guêpe, d'abeille ou encore de bourdon selon les espèces peut parfois donner de petites frayeurs. A tort, puisqu'il est totalement inoffensif pour l'homme. Il ne pique pas, et ne viendra pas non plus vous embêter lors de vos pique-niques : Seules les fleurs l'intéressent. Il a vraiment tout pour séduire le jardinier, puisque vous allez voir que ses actions sont nombreuses et très bénéfiques pour votre potager ! Un ami à accueillir à bras ouverts, et à protéger précieusement.

syrphe

La menthe est la première herbe aromatique que j'ai tenté de bouturer. Avec succès ! Cette plante est très résistante et très vigoureuse, aussi elle se prête bien au bouturage. Les racines apparaissent rapidement et la reprise est tout aussi simple, voilà qui vous permettra de cultiver cet aromate sans dépenser un centime pour peu que l'un de vos amis jardiniers veuille bien vous laisser en prélever une ou deux tiges.

boutures menthe

Saviez-vous que le basilic se bouturait très facilement ? Le taux de réussite est extrêmement important, voilà une bonne solution si vous avez du mal à garder les basilics du commerce, et que vous n'avez pas envie d'en semer : Il vous suffit d'acheter un beau plant et de le couper tout de suite  en boutures pour le multiplier, et multiplier ainsi vos chances d'en réussir un pied. Il faut 15 jours pour obtenir de belles boutures prête à replanter !

bouture-basilic

Il peut arriver de voir nos magnifiques plants de courgette donner de nombreuses fleurs, sans pour autant donner de fruits. Quand c'est le cas, le plus souvent on voit de petites courgettes pointer leur nez mais au lieu de se développer correctement, ces mini courgettes jaunissent et tombent. La raison est très simple : La fleur n'a pas été pollinisée.

Quand on habite en milieu urbain, parfois il n'y a pas assez d'insectes pour faire ce travail. Voici comment remplacer très facilement nos petits bourdonneurs afin de profiter de nombreuses courgettes.

fleur de courgette

Quel nom compliqué pour cette petite bête de nos jardins ! Au premier abord en croisant cette drôle de chenille chevelue au look un peu hippie, ou pourrait croire à un parasite. Il faut dire qu'elle nous fait penser, un peu, à la vilaine cochenille farineuse qui peut envahir et détruire nos plantations en absorbant leur sève et en leur transmettant la fumagine. Et pourtant, Cryptolaemus Montrouzieri ne fera aucun mal à vos plantations bien au contraire ! De la même famille que notre chère coccinnelle nationale, elle est tout comme elle une amie du potager et du jardin d'ornement.

cryptolaemus montrouzieri larve