Aujourd'hui, composter ses déchets culinaires est une pratique très courante. Il faut dire que les avantages sont très nombreux, car en dehors de la réduction considérable de déchets que cela génère, on en retire surtout un engrais liquide totalement gratuit et un autre sous forme solide, à incorporer à sa terre de culture. 100% naturel mais non moins efficace que ceux que l'on trouve dans le commerce.

Pailler son potager présente de nombreux avantages. Même sur mon potager de balcon je l'apprécie beaucoup ! Je ne parle pas du tout des paillages vendus par les industriels, mais bien de celui que vous pourrez faire vous même et qui ne vous coûtera pas un centime.

Voici un petit tour d'horizon de cette technique dont vos légumes vous seront reconnaissant.

pailler pots

Qu'il s'agisse de basilic grand vert, pourpre, citron, citron vert... Savoir tailler son basilic permet de profiter d'un maximum de feuillage pour les variétés à grandes feuilles. Couper les tiges aux bons endroits permet en effet de stimuler la formation de nouvelles têtes. Résultat : Un basilic touffu et fourni qui vous permettra de faire de bons pesto et d'en profiter tout l'été !

L'ortie est la pire ennemi des petites mains imprudentes, mais la meilleure amie du jardinier !

Elle fournit aux plantes un engrais naturel précieux qui les fortifie et les nourrit, mais elle se révèle également efficace sur les maladies fongiques. On la dit même redoutable contre les invasions d'insectes tels que les pucerons !

Evidemment, les branches d'orties sont à manipuler avec des gants car c'est une plante urticante. Sauf bien-sûr si comme mon grand-père vous avez des mains de jardiniers avec une peau qui ne craint plus rien ! Par ailleurs les jeunes plants d'orties ne piquent pas encore.

Bon à savoir on conseille souvent d'éviter de les récolter lorsqu'elles sont grainées, elles n'auraient pas la même efficacité. En revanche vous pouvez utiliser les tiges et les feuilles pour vos préparations sans vous embêter à trier tout ça.

orties