Le Calathea warscewiczii


Il y a des plantes d’intérieur discrètes, et il y a le Calathea warscewiczii. Ses feuilles sont décorées des plus délicates nuances de vert sur le dessus, et présentent un dos lie de vin irrésistible ! Ajoutez à cela la douceur veloutée addictive de ce feuillage au toucher, et oui, il vous sera vraiment très difficile de partir sans elle si vous la croisez en jardinerie…

Cultiver le Calathea warscewiczii

Besoins spécifiques

Le Calathea warscewiczii a deux amours : La chaleur, et l’humidité. Il apprécie beaucoup la vie en intérieur, à condition que l’air ne soit pas trop sec. Si vous vivez dans le sud de la France, ou si vos radiateurs tournent beaucoup en hiver, alors votre Calathea risque de voir ses feuilles se tâcher de brun sur les bordures et l’extrémité. N’hésitez pas à le brumiser régulièrement, ou si votre salle de bains dispose d’une fenêtre, installez-le dans cette pièce. Pour les plus passionnés, vous pouvez aussi vous procurer un humidificateur (j’ai commandé celui-ci sur Amazon car j’ai beaucoup de plantes tropicales, j’en suis absolument ravie !)

Côté lumière, la plupart des Calathea préfèrent une exposition indirecte, voire vraiment peu de lumière pour certaines variétés. J’ai pu constater chez moi que le C. warscewiczii, lui, aime la lumière. En hiver le mien est tout près de la fenêtre (exposition est) et il adore ça ! En été, je l’éloignerai car ses belles feuilles duveteuses risqueraient de brûler.

Veillez à l’arroser régulièrement, car le Calathea aime que son terreau soit humide (il ne doit pas être détrempé pour autant). Je laisse toujours au mien le temps de sécher, mais je ne le laisse pas sec pendant plusieurs jours. En hiver, je l’arrose une fois par semaine et j’utilise de l’eau de pluie, toujours plus appréciée par nos plantes d’intérieur que celle du robinet.

Fertiliser son Calathea warscewiczii

Pendant la belle saison vous pouvez apporter à votre Calathea de l’engrais à raison d’une fois tous les 15 jours. Attention, si votre engrais n’est pas bio, il est fortement conseillé de réduire de moitié la dose recommandée par le fabricant. Les engrais bio étant beaucoup moins forts, vous pouvez respecter celle-ci. Fertilisez uniquement lorsque la plante est en période de pousse, c’est à dire qu’elle produit de nouvelles feuilles. Si celle-ci en produit pendant l’hiver, donnez-lui une dose très diluée par rapport à vos apports habituels, car les jours sont plus courts et elle ne consomme pas autant de nourriture que pendant la belle saison.

Pour ma part, j’utilise en engrais liquide celui-ci qui est utilisable en agriculture bio et spécifiquement conçu pour les plantes tropicales.

Principales sensibilités

Des taches brunes sur mon Calathea warscewiczii ?

Nous l’avons vu, l’une des bêtes noires de C. warscewiczii est le manque d’humidité. La brumisation, l’humidificateur, la soucoupe remplie de billes d’argiles et d’eau sont des moyens d’augmenter le taux d’humidité autour de votre plante. Si vous avez plusieurs plantes tropicales, le fait de les rapprocher les unes des autres est aussi un bon moyen de maintenir une hygrométrie plus élevée, car leurs substrats humides font grimper celle-ci.

Des parasites sur mon Calathea ?

En plus de tacher de brun votre plante, la sécheresse de l’air peut conduire à d’autres désagréments : En situation de stress, la plante exprime celui-ci à travers ses propres moyens de communication. Cela attire différents parasites, très à l’affût des plantes affaiblies. Les Calatheas sont particulièrement attractives pour les cochenilles, les thrips et les acariens, et elles ne leur résistent pas beaucoup. Faites très attention aux nouvelles plantes que vous introduisez chez vous et qui pourraient transporter de nouveaux parasites !

Les feuilles de mon Calathea s’enroulent sur les côtés ?

À moins que son substrat ne soit bien humide lorsque vous le constatez, cela indique que la plante a vraiment très soif. Ne vous inquiétez pas, elle se remettra très vite de ses émotions mais il est urgent de l’arroser !

Cela peut aussi venir d’une lumière vraiment trop forte, particulièrement à la belle saison.

À noter, les jeunes feuilles du Calathea Warcewiczii naissent enroulées sur elles-mêmes et se déroulent peu à peu. Lorsqu’elles sont tout juste déployées, il est tout à fait normal que leurs bordures soient encore un peu enroulées.

Tache en bordure de feuilles : Manque d’humidité. Les griffures sur le reste de la feuilles sont les cicatrices de dommages causés durant le transport de la plante.

Reproduire son Calathea Warscewiczii

Lorsqu’il est cultivé dans de bonnes conditions, un Calathea en bonne santé produira tôt ou tard des rejets. Il est très esthétique de laisser ces rejets en place pour créer une superbe plante de grande envergure ! Mais on peut aussi tout à fait les séparer du pied mère pour les donner à d’autres amateurs, ou pour créer une seconde plante à cultiver dans une autre pièce par exemple.

On peut profiter du rempotage pour séparer délicatement le rejet du pied mère, en s’aidant d’un couteau ou d’un sécateur sur lequel on aura préalablement fait couler un peu d’alcool ménager pour le désinfecter. Replanter tout de suite le rejet dans un pot à sa taille, et arroser immédiatement.

Les vertus du Calathea

Les plantes en général apaisent bon nombre de personnes. Voir des plantes réduit notre stress et améliore notre état d’esprit. Avec ses feuilles décorées, le Calathea est un rayon de soleil pour de nombreux amateurs !

Elle fait aussi partie des plantes dépolluantes, et absorbe notamment le formaldéhyde, aussi appelé le méthanal. C’est un gaz malheureusement très présent dans nos intérieurs, qui provient souvent de l’usage de colles industrielles. Il s’introduit chez nous par le biais de nos papiers peints, mais aussi des peintures murales, de notre mobilier et même de nos lits. On sait aujourd’hui que ce polluant est cancérogène et qu’il produit une ribambelle d’effets négatifs sur notre santé. D’où l’importance, en plus de la présence de nos amies les plantes (qui ne nous leurrons pas, n’ont qu’un impact très léger sur ces pollutions), de garder son intérieur bien aéré !


No Comments

Post A Comment